dimanche 16 mars 2008

photo du film "Infidéle"



Le temps va-t-il guérir tes blessures .? Mon amour...
Le temps va-t-il faire de toi l'homme que j'attendais?
Et celle qui saura prendre ton coeur..
Celle qui saura faire mieux que moi..
Me ressemblera-t-elle un peu ?
Les jours ,les mois vont s'écouler sans que je n'oublie..
Mais le temps viendra aussi guérir mes blessures..
Et comme tu le sais!!
je reprendrai mon coeur en bandouliére avec tout ce que je suis à l'intérieur..
Avec autant de joie de vivre que de douceur et d'amour..
Et tous mes souvenirs..

jeudi 13 mars 2008

Quand tu étais là...


Ma main posée là !!!

Oui ..juste là.

Mes lévres.. ici !

Oui ,juste ici !!

Et ensuite ,ton regard..

Tes yeux dans le noir !

Sans un mot,mais tellement sonore ....

mardi 11 mars 2008

On ne voit bien qu'avec le coeur,l'essentiel est invisible pour les yeux.....
"Antoine de St-Exupéry"
Papillon aux ailes d"argents ,vole au dessus d'une fleur sans jamais se poser.
Fleur aux pétales d'or au parfum embaumé de l'été.
Attend..!
Qui es-tu... toi !
Pour te permettre de me juger,
De me dire qui je suis et ce qui est le mieux pour moi ?
Qui t'a permis d'entrer dans vie ,de tout casser et d'en sortir comme si de rien n'était ?
Sais-tu ce qu'est d'aimer ?
De cet amour qui ne se dit pas .
Qui n'attend rien...Simplement d'être là....!

dimanche 9 mars 2008

Tu parlais de l'amour comme on parle du
temps..
Sans le connaître vraiment !
J'aurai voulu te prendre la main pour t'emmener sur
son chemin...
Quand j'ai vu un instant briller dans tes yeux cette
flamme.
Cette nuit là où tu étais dans mes bras....

samedi 8 mars 2008






Je ne suis qu'une utopiste,

une idéaliste,

ces gens que l'on prend pour des sots ou des naïfs !

Pour la précarité de leurs idées ou de leurs rêves..

Mais c'est que parfois la réalité est un peu trop difficile à vivre alors je la regarde avec d'autres yeux....

Invitation....

Invitation....
Excuse moi.....Non pas, de mes regards sur toi, ni de mes pensées ou de mes désirs,de ces mots..non excuse moi seulement de te les avoir écrit