jeudi 10 décembre 2009

Le verbe aimer est difficile à conjuguer : son passé n'est pas simple, son présent n'est qu'indicatif, et son futur est toujours conditionnel."
Jean Cocteau

Indécente …oui je dis bien
Inconvenante.
Impudique.
Comme tu voudras
Si les mots changent l’idée reste la même
L’idée que tu fais de moi ??
Celle que j’ai bien voulu te donner
Mais à bien y penser...Le suis-je vraiment ?
N’est-ce pas toi qui me vois comme ça et ça t’arrange
Ça t’arrange ? Pourquoi ?
Attirante…Bien trop attirante. !!
Simplement pour te dire que ce n’est pas de ta faute
Oui …
De ta faute… ?
Si tu as fais l’amour avec moi…….


Ne parle de l’amour comme on parle du temps
« C’est l’infini mis à la portée des caniches »
Disait ‘Louis Ferdinand Céline ‘
Et toi de l’infini, que connais-tu ?

vendredi 9 octobre 2009



















La passion

Ce mouvement violent de l'âme

Cette émotion si forte qui vainc la raison

D'un amour extréme à l'objet de désir

Ardeur et chaleur,adoration,folie.........

Une flamme qui nous brûle de l'intérieur

Obsession qui ne nous quitte plus.....



jeudi 3 septembre 2009



Au delà du temps
Au delà des jours et des nuits
De tout ce qui nous rappelle à la vie
De tout ce qui nous touche et nous détruit
Il nous reste nos rêves
Simples et doux
Heureux et voyageurs
Ils nous emménent
Et nous proménent,
Là où nous voulons aller


(Photo:Images en Somme)

mercredi 2 septembre 2009




Pour toutes ces choses que je n'ai pas osé....
A tous ces silences que je n'ai pas su briser....
A tous ceux que j'ai aimé...

Sans être aimé en retour
Mais peut on dire qu'ils en valaient la peine...


Je n'ai rien qui me les rappelle ,
Pas de portrait,pas de cheveux,
Je n'ai pas une lettre d'eux
Aprés tant de félicité,Tant de baisers et tant de larmes,
Un jour nous nous sommes quittés


mardi 28 juillet 2009

Chaque femme est le point vivant, mobile, unique et précis, vers où convergent tous les sentiments d'un homme, qui pour elle goberait les océans, boirait la ciguë, abreuverait les pierres ou les oiseaux de chaque goutte de son sang, contre un sourire, un regard, une parole pas forcément audible, un murmure, un geste, même inachevé.Chaque femme est, a été ou sera cette brûlure à rien d'autre comparable, qui laisse d'invisibles et ineffaçables cicatrices sur l'âme d'un homme.
Chaque femme est pour un homme, d'ici ou d'ailleurs, vêtue d'or et de puissance ou de poussier de charbon et de colère, celle qui règne sur l'empire de ses songes, le seul, le grand amour, celui qui rend les autres amours dérisoires, presque ridicules, la femme, avec F comme fée, comme fête, comme féerie, comme fantastique, comme fenaison, comme fumée, comme fantaisie, comme fureur, comme fantôme, comme frontière, comme fontaine, comme folie.

Théâtre escorté d'ombre et de soleil, chaque femme est l'héroïne d'un chef-d'oeuvre qu'il suffirait d'écrire.

Jean-Pierre Rosnay

mercredi 3 juin 2009

De l'insolence à l'abandon....



Quel est ce sentiment étrange ?....
D'aimer la douceur de ta main et la chaleur de ton corps sur moi !
Sans pour cela pouvoir te dire " je t'aime "...
Quel est ce besoin de t’aimer, de t'avoir prés de moi ?.....
Sans vraiment vouloir t'appartenir…
Alors serre moi très fort entre tes bras..!!!
Et laisse s'envoler l'amour sur les ailes de la vie…
Et avec moi oublie le temps ...........

jeudi 28 mai 2009



Je ne veux voir dans tes yeux que l'éclat du désir
Aprés nos débats amoureux tu pourras repartir....
Alors il ne restera rien...Pas même un souvenir...!
L'Amour je l'ai connu,il ne te ressemblait pas...
Il y avait dans la douceur de son regard bien autre chose...


Oui....!
Il était comme un miroir où je me voyais vivre..
..!

mercredi 13 mai 2009

Pandore.....


La boîte de Pandore"

Signification

L’origine de beaucoup de malheurs.


Pandore fut créée sur l'ordre de Zeus qui voulait se venger des hommes pour le vol du feu par Prométhée. Elle fut ainsi fabriquée dans de l'argile par Héphaïstos ; Athéna lui donna ensuite la vie, lui apprit l'habileté manuelle (elle lui apprit notamment l'art du tissage) et l'habilla ; Aphrodite lui donna la beauté ; Apollon lui donna le talent musical et Hermès lui apprit le mensonge et l'art de la persuasion.


Origine

Dans la mythologie grecque, Prométhée vola le feu aux Dieux pour le donner aux hommes. Pour se venger, Zeus ordonna à Vulcain de créer une femme faite de terre et d’eau. Elle reçut des Dieux de nombreux dons : beauté, flatterie, amabilité, adresse, grâce, intelligence, mais aussi l’art de la tromperie et de la séduction. Ils lui donnèrent le nom de Pandore, qui en grec signifie "doté de tous les dons". Elle fut ensuite envoyée chez Prométhée. Epiméthée, le frère de celui-ci, se laissa séduire et finit par l’épouser. Le jour de leur mariage, on remit à Pandore une jarre dans laquelle se trouvaient tous les maux de l’humanité. On lui interdit de l’ouvrir. Par curiosité, elle ne respecta pas la condition et tous les maux s’évadèrent pour se répandre sur la Terre. Seul l’espérance resta au fond du récipient, ne permettant donc même pas aux hommes de supporter les malheurs qui s’abattaient sur eux. C’est à partir de ce mythe qu’est née l’expression "boîte de Pandore", qui symbolise la cause d’une catastrophe.

Interprétation :

On peut s'interroger sur le sens de cette légende. Pourquoi une jarre contenant tous les maux de l'humanité aurait-elle aussi contenu l'Espérance ? ».


La Théogonie d'Hésiode ne l'évoque pas, elle se contente d'énoncer que sans femme, la vie de l'homme n'est pas vivable, et avec une femme, guère plus. Hésiode décrit ainsi Pandore comme un « si beau mal »

mardi 28 avril 2009

De la volonté à la passion....




De la volonté à la passion.

De la patience à la déraison.
De l'insolence à l'abandon.

Sans aucune prétention.
Je voudrais être l'idée de tes envies.
La passion de tes folies.
En fait ! Être pour toi la plus jolie.
Que mes yeux soient pour toi les plus beaux.
Ma bouche la plus tendre.
Mes mains les plus douces !!!
Que mon corps mi démon, mi ange.
Fasse que tes nuits soient les plus blanches.
Faire de ta vie un paradis !!!

jeudi 12 mars 2009

Peu...

Peu de chose,de temps,de jours,d'importance,de chance...

Peu de foi,d'argent..

En peu de temps,de jours,de mots.

Encore un peu...

Malgré le peu d'envie que j'ai de faire quelque chose.....


lundi 9 mars 2009

Métaphysique:(gr.méta ta phusika.aprés la physique,cette connaissance étant dans les oeuvres d'Aristote,traitée après la physique)

  • Science de l'être en tant qu'être,recherche et étude des premiers principes et des causes premières,connaissance rationnelle des réalités transcendantes et des choses en elles-mêmes.Conception propre à un philosophe dans ces domaines. La métaphysique de Heidegger,Descartes
  • Ensemble de connaissances tirées de la raison seule,indépendamment de l'expérience,chez Kant,qui leur dénie le statut de connaissance à proprement parler.
  • Interrogation sur la conduite humaine en générale dans l'existentialisme.
  • (Souvent péjoratif)Spéculation sur des choses abstraites n'aboutissant à aucune solution des problémes réels.

Discipline philosophique considérée par Platon comme le couronnement de toutes les connaissances et, depuis Descartes, comme le fondement de la philosophie, cette science supérieure a pour ambition de pénétrer dans un monde situé hors de l'espace et du temps, plus réel et plus vrai que celui des objets physiques. La « philosophie première » est vouée, en fait, à l'étude de l'être et des principes fondamentaux.Avant d'être réunis en un seul ouvrage, plusieurs traités composés par Aristote sur les objets les plus abstraits de la pensée humaine furent désignés par l'auteur lui-même ou par l'un de ses commentateurs (Théophraste ou Andronicos de Rhodes) sous le titre: Ta meta ta phusika, c'est-à-dire « ce qui vient après, ou ce qui doit être lu après, le traité de physique ». Les quatre mots grecs ne formèrent plus, vers le Ie s. après J.-C., qu'un seul mot latin: metaphysica. Dès lors, la métaphysique devint le nom d'une branche nettement distincte de toutes les autres disciplines de la philosophie, dont elle représente la base nécessaire mais aussi le sommet le plus élevé.

dimanche 22 février 2009

Douceur


La vie est un voyageur

Qui laisse traîner son manteau derrière lui

Pour effacer ses traces...


J'avais oublié dans mes jours de bonheur

Qu'à côté de moi on pouvait pleurer....


Imagine...

Imagine un jour

Un jour sans nuages, dans un ciel de lumière

Où sa couleur viendrait se confondre avec le bleu de la mer

Un jour de paix Sans peur et sans larmes

sans cri et sans armes

Un jour ...Sans avoir à penser...

samedi 31 janvier 2009

Alfred de Musset

"A défaut du pardon, laisse venir l'oubli."

"Ah! frappe-toi le coeur, c'est là qu'est le génie."

"Qu'importe la maîtresse? Qu'importe le flacon, pourvu qu'on ait l'ivresse."

"Aimer, c'est se donner corps et âme."

"Après avoir souffert, il faut souffrir encore;Il faut aimer sans cesse après avoir aimé."

Citations de Paul Eluard

"Il faut toujours abuser de sa liberté...."

"Je tiens le flot de la rivière comme un violon.."

Louis Aragon


LES YEUX D'ELSA.
Tes yeux sont si profonds qu'en me penchant pour boire J'ai vu tous les soleils y venir se mirer
S'y jeter à mourir tous les désespérés
Tes yeux sont si profonds que j'y perds la mémoire
À l'ombre des oiseaux c'est l'océan troublé. Puis le beau temps soudain se lève et tes yeux changent .L'été taille la nue au tablier des anges. Le ciel n'est jamais bleu comme il l'est sur les blés. Les vents chassent en vain les chagrins de l'azur
Tes yeux plus clairs que lui lorsqu'une larme y luit. Tes yeux rendent jaloux le ciel d'après la pluie Le verre n'est jamais si bleu qu'à sa brisure

LES MAINS D'ELSA.

Donne-moi tes mains pour l'inquiétude.Donne-moi tes mains dont j'ai tant rêvé.
Dont j'ai tant rêvé dans ma solitude.Donne-moi tes mains que je sois sauvé Lorsque je les prends à mon propre piège.
De paume et de peur de hâte et d'émoiLorsque je les prends comme une eau de neigeQui fuit de partout dans mes mains à moi. Sauras-tu jamais ce qui me traverse.Qui me bouleverse et qui m'envahit.
Sauras-tu jamais ce qui me transperce.Ce que j'ai trahi quand j'ai tressailli .
Ce que dit ainsi le profond langage.Ce parler muet de sens animauxSans bouche et sans yeux miroir sans image.
Ce frémir d'aimer qui n'a pas de mots .Sauras-tu jamais ce que les doigts pensent.
D'une proie entre eux un instant tenue.
Sauras-tu jamais ce que leur silence.
Un éclair aura connu d'inconnu .
Donne-moi tes mains que mon coeur s'y forme.S'y taise le monde au moins un moment.Donne-moi tes mains que mon âme y dorme.
Que mon âme y dorme éternellement..

vendredi 30 janvier 2009



Qui étais-tu vraiment..Je ne saurais le dire.

Etais-tu le jour ou la nuit?

Le soleil ou la pluie?


Est-il possible de vivre quelque chose sans en garder le goût?

Je n'étais pas moi-même...Sinon je me souviendrais..!

dimanche 25 janvier 2009

L'Amant de Jean-Jacques Arnaud

Une jeune Française de quinze ans et demi doit quitter sa famille ruinée dans l'Indochine des années 20. C'est alors qu'elle fait la rencontre d'un bel homme riche, chinois et âgé de trente-six ans. Il tente de la séduire, elle feint l'indifférence. A Saïgon, il l'observe dans la rue, entre le lycée et le pensionnat religieux. Elle accepte un jour de le suivre. Il lui fait connaître les jeux de l'amour. Le plaisir d'un amour qu'ils savent éphémère.

dimanche 18 janvier 2009

Ballade au Louvre

Musée Du Louvre
La Joconde
Sculptures Italiennes

Galerie Michel-Ange

la Vénus de Milo








samedi 17 janvier 2009


Désir...!

Je surprenais ton regard,souvent silencieux.....Quand je me déshabillais.

Tu me regardais avec un léger sourire au bord des lévres.....!

D'ailleurs souvent ce regard se posait sur moi...

Mais mon audace égale à la tienne,je te dévisageais.

Tes yeux m'étonnaient,ils m'enveloppaient toute entiére.

Et puis....Tu avais cette façon de serrer ma lingerie contre ton visage !

Juste pour en respirer mon odeur...Mon parfun comme tu disais....

Tu m'as aimé ...

Comme aucun depuis n'a su me le dire..!

mercredi 14 janvier 2009

"Chut..! Ne dis rien ..

Laisse moi te regarder,écouter tes silences...

Caresser ton visage..De mes yeux...

Apprendre à t'aimer..........


dimanche 11 janvier 2009

Philosophe...?
Un philosophe est une personne pratiquant la philosophie.Comme il y a certainement autant de manières de la pratiquer qu'il y a de philosophes,il n'est pas facile de décrire brièvement ce que peut être un philosophe; néanmoins, l'idée la plus générale que l"on peut s'en faire est sans doute celle d'un homme ou d'une femme qui réfléchit avec sa raison sur le monde et la pensée;pour accéder à la sagesse ou pour comprendre le sens de la vie ,dans l'espoir d'être plus heureux ou libre.....
Au sens populaire , est" philosophe"celui qui..,face aux petits ou grands événements de l'existence,fait preuve de patience,de courage,de sérénité,et cherche une existence paisible....
Au sens antique,est" philosophe "la personne qui "cherche la vérité et cultive la sagesse",comme Socrate et Platon.
Mais sur les listes officielles des"grands philosophes"on ne relève pratiquement aucune femme.....(Dommage...)Ne sont-elles pas simplement ignorées...?
Philosophe:Thalés:(625 av jc-547 av jc)Asie.Voici une petite anecdote sur celui-ci....
"Thalés observait les cieux et tout absorbé dans la contemplation des astres il ne vit pas un puit qui se trouvait devant lui et il y tomba ce qui lui valut les moqueries d'une vieille femme témoin de la scène:"Comment pouvez-vous prétendre savoir ce qui passe dans le ciel alors que vous êtes incapable de voir ce qui est à vos pieds...!"

samedi 3 janvier 2009

"Vis comme si tu devais mourir demain.....

Apprends comme si tu devais vivre éternellement...:"