mercredi 13 mai 2009

Pandore.....


La boîte de Pandore"

Signification

L’origine de beaucoup de malheurs.


Pandore fut créée sur l'ordre de Zeus qui voulait se venger des hommes pour le vol du feu par Prométhée. Elle fut ainsi fabriquée dans de l'argile par Héphaïstos ; Athéna lui donna ensuite la vie, lui apprit l'habileté manuelle (elle lui apprit notamment l'art du tissage) et l'habilla ; Aphrodite lui donna la beauté ; Apollon lui donna le talent musical et Hermès lui apprit le mensonge et l'art de la persuasion.


Origine

Dans la mythologie grecque, Prométhée vola le feu aux Dieux pour le donner aux hommes. Pour se venger, Zeus ordonna à Vulcain de créer une femme faite de terre et d’eau. Elle reçut des Dieux de nombreux dons : beauté, flatterie, amabilité, adresse, grâce, intelligence, mais aussi l’art de la tromperie et de la séduction. Ils lui donnèrent le nom de Pandore, qui en grec signifie "doté de tous les dons". Elle fut ensuite envoyée chez Prométhée. Epiméthée, le frère de celui-ci, se laissa séduire et finit par l’épouser. Le jour de leur mariage, on remit à Pandore une jarre dans laquelle se trouvaient tous les maux de l’humanité. On lui interdit de l’ouvrir. Par curiosité, elle ne respecta pas la condition et tous les maux s’évadèrent pour se répandre sur la Terre. Seul l’espérance resta au fond du récipient, ne permettant donc même pas aux hommes de supporter les malheurs qui s’abattaient sur eux. C’est à partir de ce mythe qu’est née l’expression "boîte de Pandore", qui symbolise la cause d’une catastrophe.

Interprétation :

On peut s'interroger sur le sens de cette légende. Pourquoi une jarre contenant tous les maux de l'humanité aurait-elle aussi contenu l'Espérance ? ».


La Théogonie d'Hésiode ne l'évoque pas, elle se contente d'énoncer que sans femme, la vie de l'homme n'est pas vivable, et avec une femme, guère plus. Hésiode décrit ainsi Pandore comme un « si beau mal »

3 commentaires:

ProfGiov a dit…

De retour de Grenoble.
Pas mal le séjour avec les élèves. Tout s'est bien passé. Quand on fait des échanges entre deux écoles c'est tout un tas de personnes qui bougent: élèves, profs, familles, amis, collègues, institutions aussi quelquefois; c'est un mixte entre monde institutionnel est vie quotidienne. Pas mal. Encore un beau souvenir. A 5 heure du matin, au moment de notre départ, les larmes (s'é)coulaient comme la Seine sous le pont Mirabeau.
Very busy actuellement je pensais pouvoir ajouter des photos soit de Grenoble que de Pantelleria (où je me suis rendu il y a 2 semaines) mais malheureusement pas de temps pour le faire. Il faut attendre la fin de ce mois I think.
Bisous
Giovanni
P.S.: Il faut étudier l'italien!!!!

joëlle a dit…

Tu penses quoi de notre France...??
Si c'est la premiére fois que tu y es venu...
Je suis déjà allée en Italie en passant par le tunnel du Mont-Blanc je n'ai visité que la vallée d'Aoste..
Une fois le tunnel passé tout de suite on voit la différence de paysage.J'aime l'Italie.
Bisous
Joëlle
l'italien est-elle une langue facile a apprendre?

Anonyme a dit…

Merci pour le + 3 , demain il sera rendu !!